Plats,  Recettes,  Viandes

Gyoza – Raviolis japonais

Préparation : 45 min  | Cuisson : 5 min

Ingrédients (pour 40 gyoza)

  • 450 G de viande de porc hachée (farce à légumes chez le charcutier) 
  • 150 G de chou blanc
  • 25 G de gingembre frais (+ 1 ou 2 C C en poudre selon son goût)
  • 1 échalote
  • 1 gousse d’aïl
  • 1/2 botte de persil
  • 4 C S d’huile de sésame
  • 3 C S de vinaigre de Xérès
  • sel poivre
  • huile pour friture

au rayon asiatique :

  • 1 paquet de 40 feuilles de pâte pour gyoza  (je les trouve en surgelés dans un magasin chinois, il faut bien choisir à la farine de blé.
  • sauce Kikkoman ou sauce soja

Matériel :

1 ou 2 grandes poêles avec couvercle.

Laver le chou blanc et le persil. Peler et découper l’échalote et l’aïl ainsi que le morceau de racine de gingembre frais.

Mixer l’ensemble de ces ingrédients à l’aide d’un robot.

Mélanger soigneusement à la fourchette les légumes  mixés avec la viande hachée, ajouter l’huile de sésame, le vinaigre de Xérès, le sel et le poivre. Eventuellement, selon les goûts, ajouter un peu de gingembre en poudre. Bien mélanger l’ensemble, la texture doit être un peu collante.

Réalisation des gyoza :

Mouiller le bord de la feuille de pâte avec un petit peu d’eau.

Déposer une cuillère à café de farce au centre, légèrement vers la partie supérieure.

Replier le bas de la pâte sur le dessus et pincer les bords de la pâte pour la souder et former de petits festons. Le façonnage est important pour réaliser les gyoza de façon à ce que leurs bases soient assez plates. Ce sera important pour une meilleure cuisson.

Dans une grande poêle (ou 2 pour bien les répartir),  faire chauffer un peu d’huile spéciale friture.

Préparer aussi l’équivalent d’environ un bol d’eau bien chaude.

Déposer les gyoza côté plat dans l’huile bien chaude. Les faire griller quelques minutes sans les retourner.

Lorsque le dessous est bien croustillant, verser très rapidement 1/2 tasse d’eau bouillante dans la poêle et fermer aussitôt avec le couvercle.

Le dessus des gyoza va ainsi cuire à la vapeur tout en conservant le dessous grillé.  Le résultat dépend vraiment de cette étape, il faut doser l’eau sans trop en mettre pour ne pas détremper la base.

Faire attention de ne pas se brûler, l’eau et l’huile brûlante ne font pas bon ménage, attention aux projections.

Préparer de petits bols de sauce Kikkoman ou soja  (j’y ajoute un peu d’huile de sésame) pour pouvoir tremper les gyoza dedans.

Servir bien chaud pour garder le côté crousti-moelleux qui rend si gourmands ces petits raviolis.

En accompagnement, une salade de chou blanc émincé et assaisonné avec du vinaire de xérès et de l’huile de sésame, parfait pour la note de fraicheur.

C’est à peu près la recette classique des gyoza les plus courants que l’on nous sert dans tous les restaurants asiatiques, même s’il manque certains ingrédients comme le nira, ciboule japonaise, que l’on peut remplacer par de la ciboule classique ou un peu de vert de poireau. A chacun de tester selon son inspiration et ses goûts.

Succès garanti quelle que soit la formule retenue !

Je m’appelle Isabelle, j’habite tout près de Chambéry en Savoie. Le goût des bonnes choses et des bons produits bien cuisinés est pour moi une histoire familiale. Ajouté au plaisir du partage, de la convivialité, de la découverte et de la créativité, je trouve souvent de nouvelles idées à explorer, et quel plaisir d’imaginer vous les faire partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *