Galette des rois

Préparation : 15 min | Cuisson : 30 min

Ingrédients (8 personnes) :

  • 2 rouleaux de pâte feuilletée
  • 100 G de beurre
  • 125 G d’amande en poudre
  • 75 G de sucre
  • 2 œufs + 1 pour la dorure
  • quelques gouttes d’amande amère
  • 5 Cl d’eau
  • 50 G de sucre

Préchauffer le four à 210° ;

Mélanger le beurre très mou avec le sucre, ajouter le sucre et la poudre d’amande.
Bien mélanger.
Incorporer les œufs entiers, bien mélanger.
Ajouter quelques gouttes d’extrait d’amande amère (selon les goûts).

Dérouler 1 pâte feuilletée, la poser sur une plaque recouverte de papier cuisson.
Répartir la préparation aux amandes au centre en laissant au moins 3 cm sur les bords.
Disposer les fèves en veillant à les mettre dans le sens de la découpe.

Mélanger l’œuf restant avec une cuillère de lait et passer la préparation obtenue sur les bords de la pâte au pinceau.
Recouvrir de la 2ème pâte feuilletée, souder soigneusement les bords en appuyant avec les doigts.
Rouler les bords pour bien refermer.
Badigeonner le dessus de la galette au pinceau avec la préparation à l’œuf. Ne pas en mettre trop sur les bords pour ne pas empêcher la pâte de gonfler.
Dessiner des croisillons sur le dessus de la pâte avec un couteau, sans trop appuyer pour ne pas percer la pâte.
Enfourner pour d’abord 10 minutes à 210°, baisser ensuite la température du four à 175° et continuer la cuisson 20 minutes.
Pendant la cuisson de la galette, préparer un glaçage : faire bouillir 5 Cl d’eau avec 50 G de sucre, laisser refroidir.

Sortir la galette du four, passer sur le dessus au pinceau une petite couche de sirop de sucre refroidi, ce qui permettra de garder un joli brillant.

Déguster tiède, c’est encore meilleur.

Une recette simplissime pour une galette qui ressemble vraiment à celle du pâtissier, et vraiment excellente !

On peut aussi faire une vraie frangipane en mélangeant une crème pâtissière (environ 20 Cl) à la crème aux amandes, à essayer une autre fois…

Isa

Je m’appelle Isabelle, j’habite tout près de Chambéry en Savoie. Le goût des bonnes choses et des bons produits bien cuisinés est pour moi une histoire familiale. Ajouté au plaisir du partage, de la convivialité, de la découverte et de la créativité, je trouve souvent de nouvelles idées à explorer, et quel plaisir d’imaginer vous les faire partager !